Elle se souvient…

Source de l’image

C’est par une belle journée d’été que Marjolaine, épuisée par la canicule qui sévissait depuis de nombreuses semaines, venait de terminer la rédaction de son premier roman. Heureuse d’avoir achevé ce projet qui lui tenait à cœur, elle décida de s’accorder une pause. Après s’être désaltérée avec un grand verre de thé glacé, elle s’assit sous l’imposant palmier qui agrémentait son jardin et se laissa aller à la paresse.

Elle avait eu un coup de cœur pour cette maison, une vielle fermette construite au milieu des champs, qu’elle avait achetée à un agriculteur quelques années auparavant. Pour renforcer son aspect authentique, elle avait placé des jardinières en zinc sur le rebord des fenêtres et avait installé une girouette sur la toiture.

A l’époque, lasse de sa vie de citadine et de son emploi dans le domaine de la finance, elle avait le sentiment que sa vie était devenue un véritable pugilat. Ce fut difficile de faire comprendre à son entourage qu’à 40 ans, elle s’ennuyait et souhaitait recommencer une nouvelle vie, ailleurs. Les recommandations et les avertissements de ses amis, qui s’inquiétaient pour son avenir, étaient vains. En effet, persévérante et déterminée, elle souhaitait plus que jamais concrétiser son rêve et c’est ainsi qu’elle s’escampa.

Après avoir longuement contemplé la danse des abeilles qui butinaient les deux acacias centenaires de son grand jardin, Marjolaine ferma les yeux et se remémora la rencontre inoubliable qu’elle avait faite l’hiver dernier.

Alors qu’elle participait à un stage d’écriture organisé à l’autre bout de la France, elle fit la connaissance d’un homme qui bouleversa sa vie. Ce musicien, non seulement passionné de piano mais aussi de livres, l’avait hébergée, le temps de son séjour, dans son superbe manoir transformé en chambres d’hôtes. Lors de son arrivée, et pour briser la glace, il lui avait proposé une visite des lieux et c’est ainsi qu’elle avait découvert son immense bibliothèque dotée de manuscrits aux enluminures spectaculaires. Cet homme, si différent de la grivoiserie qui caractérisait ses amants précédents, avait très rapidement éveillé son attention. De nature assez réservée, elle avait néanmoins été incapable de lui faire part de ses sentiments naissants. Le stage d’écriture avait pris fin et c’est avec un sentiment d’inachevé qu’elle était rentrée chez elle.

Alors qu’elle réfléchissait à la manière dont elle pourrait recontacter cet homme, elle entendit le tintinnabulement d’une clochette et sentit quelque chose de doux frôler son pied nu. Elle ouvrit les yeux et réalisa que son fidèle labrador, essouflé, la sollicitait pour leur promenade quotidienne au bord de l’étang. Elle se leva et ils prirent ensemble le petit chemin caillouteux qui menait au plan d’eau…

Vous venez de lire ma contribution au défi « Des mots, une histoire« , organisé par Olivia.
Le but du jeu était de rédiger un récit tout en y plaçant une liste de mots imposés : girouette – ennuyer – s’escamper – manoir – hiver – enluminure – canicule – pugilat – clochette – abeille – palmier – persévérant – zinc – champs – essoufflé – musicien – glace – grivoiserie – étang

Cet exercice était une première pour moi et j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce petit récit amateur !  

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

17 réflexions sur “Elle se souvient…

  1. Pingback: Au revoir | Désir d'histoires

  2. un histoire comme je les aime « fleur bleue » et tout et tout. je crois qu’elle va trouver la solution d’autant plus qu’elle connait l’adresse.
    @ tantôt
    avec le sourire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s